Colegio Infantil trilingue con guardería de Varsovia

Langues

Pour quoi vaut – il mieux apprendre des langues
nouvelles à la crêche ?

Les scientifiques parlent de bi/trilinguisme qui peut être soit
précoce, soit consécutif, soit tardif. Cela dépend de l’âge de la personne qui
apprend la langue.

On trouve les references  générales sur le bilinguisme dans „The Language Instinct” de
Steven Pinker ou encore „Bilingualism in Development” de Ellen Bialystok.

Jusqu’à trois ans, on parle de bi/trilinguisme précoce. L’enfant apprend la langue spontanément, naturellement – comme il apprend sa langue maternelle à condition qu’il soit immergé ou entouré par la langue et qu’il associe une personne donnée avec une langue. Notre crèche (pour les enfants de 1 an et 2 ans) enseigne de cette façon. Cette étape d’apprentissage des langues est très bien décrit dans  „What’s Going on in There?” de Lise Eliot ou encore „How Language Comes to Children ? From Birth to Two Years” de Benedicte de Boysson Bardies.

Entre trois et six ans, le bi/trilinguisme devient consécutif, ce qui veut dire que l’enfant continue à apprendre la langue d’une manière spontanée, mais en utilisant déjà inconsciemment des structures de sa langue maternelle. L’apprentissage de la langue continue à progresser vite, mais pas aussi naturellement qu’avant l’âge de trois ans. Cela demande un peu plus d’efforts. Notre école maternelle ( pour les enfants de 3, 4 et 5 ans) enseigne  aussi de cette manière. Cette période-là est décrite dans  “Foundations of Bilingual education” de Colin Baker.

Après six ans, nous apprenons des langues dans le cadre du bi/trilinguisme tardif. La langue maternelle devient le filtre pour toute langue étrangère. L’apprentissage de la langue à cette étape passe par l’acquisition préalable de la grammaire, des structures, des mots etc. Avec l’âge, l’apprentissage de la langue demandera de plus en plus de temps et d’efforts.

Vous pouvez trouver des célébrités multilingues depuis le berceau ici

johnnydepp